Compagnie Jérôme Thomas / Cirque Lili
Chair et Os / 2022

Chair et Os / 2022

Note d’intention

La question du rapport de l’Homme à l’animal semble être aussi tabou que la question de la mort dans les sociétés occidentales. Jamais la séparation entre les hommes et les animaux n’aura été aussi abyssale. Jamais nous n’avons été aussi éloignés de notre condition animale. Les animaux sont aujourd’hui comme une matière première au service des hommes (se vêtir, se nourrir, expériences de laboratoires ; rien ne leur est épargné…).

Sur scène, plusieurs interprètes, mi-êtres humains / mi-animaux joueront cette farce tragi-comique.

Le registre de l’acrobatie au sol, de l’acrobatie aérienne, et de la contorsion, seront les outils d’expression de l’ouvrage.

Inspiré des mythologies du cirque, des animaux comme sujets iconiques mais aussi par l’univers de la piste, des agrès de cirque …, le spectacle sera troublant, grinçant pour évoquer cette question délicate du rapport entre les hommes et les animaux.

En interrogeant la cruauté humaine, on s’appropriera la souffrance animale. L’idée de cette création est de travailler la frontière ténue entre l’homme et l’animal, l’homme et le monstre, en utilisant l’imaginaire de la bête de foire, la symbolique des animaux, la révolte de ceux-ci face à la tyrannie humaine.

« Mieux vaut parfois l’humanité du monde sauvage, que la sauvagerie de l’humanité. » disait Jean Itard en 1800, médecin et scientifique.

Les hommes sont ces nouveaux sauvages déconnectés des valeurs qui font l’humanisme. Un sujet capital et urgent qui sera traité sous la forme d’une fable contemporaine ironique, dramatique, et humoristique à la fois.

Sources d’inspiration : Les Fables de La Fontaine, Les nouveaux sauvages de Damián Szifron, Freaks – La Monstrueuse parade de Tom Browning en 1932, La Ferme des animaux de Georges Orwelln, Jacques Rebotier – Description de l’homme, Jean Baptiste del Amo – L214 une voix pour les animaux, Andrée Chedid – Lucy : La femme verticale, Vinciane Despret – Habiter en oiseau

La presse en parle…

NAJA 21
« Il émane de cette esthétique une poésie, un rêve sans frontières. Les jeux de lumière, de pelages, de sons, de compositions sculpturales, jettent un trouble infini, interrogent le chemin qui mène de l’homme à l’animal »

THÉÂTRECLAU
« Poétique, Percutant, Fascinant »

LE THÉÂTRE DU BLOG
« Mise en piste imagée de Jérôme Thomas toute en finesse et inventions »

LA TERRASSE
« la ligne sur laquelle se tient le spectacle, en tension entre métaphore poétique et démonstration figurative, comme un reflet dramaturgique de la tension homme-animal »

ARTS CHIPELS
«  une force immédiate qui frappe de plein fouet »

Distribution

Direction artistique, chorégraphie
Jérôme Thomas

Textes
Aline Reviriaud

Dramaturgie
Mathieu Huot

Collaboratrice artistique, assistante chorégraphique et interprète
Lise Pauton

Lumières
Dominique Mercier-Balaz en collaboration avec Bernard Revel

Scénographie / Costumes / Accessoires
Emmanuelle Grobet

Musique
Jérôme Thomas

Comédien
Michel Le Gouis

Régie son
Arousia Ducelier

Régie générale
Dominique Mercier-Balaz

Co-production L’Espace des Arts / Scène Nationale Chalon-sur-Saône, L’Agora / Pôle National Cirque  Boulazac – Aquitaine, Cirque Jules Verne / Pôle National Cirque et Arts de la Rue – Amiens / La Maison / Scène conventionnée Art en Territoire – Nevers / Centro di produzione blucinQue Nice – Turin, ARCHAOS / Pôle National Cirque – Marseille, GRRRANIT Scène Nationale Belfort
Aide à la résidence Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg
Soutien Le Prato / Pôle National Cirque Lille

© Crédits photo : Christophe Raynaud de Lage

Voir le dossier de production
Voir le teaser