Tournée de Hip 127, la Constellation des cigognes

Au mois de janvier

L’année commence en beauté avec Hip 127, La Constellation des cigognes.
HIP 127 -LA CONSTELLATION DES CIGOGNES -
C.Raynaud de Lage

Hypnotique et lyrique, le spectacle est un «  alliage » inédit entre opéra contemporain et jonglage.

La mise en scène et chorégraphie est de Jérôme Thomas et Martin Palisse, la création musicale Roland Auzet.

Une équipe de sept jongleuses et jongleurs, Audrey Decaillon, Viola Ferraris, Florence Huet, Stefan Kinsman, Ria Rehfuß, Alexis Rouvre, Daniel Sanchez sont rejoints par une chanteuse soprano, Angèle Chemin.

Les 12 et 13 janvier à 20H30 à AGORA-Boulazac, Pôle National des Arts du Cirque

adresse : Avenue de l’Agora 24750 BOULAZAC ISLE MANOIR

POUR EN SAVOIR +

Téléphone 05 53 35 59 65
cc.agora@ville-boulazac.fr
www.agora-boulazac.fr

 

les 31 janvier et 1 er février, à 20H30, à Les Salins, scène nationale de Martigues

Adresse : 19 Quai Paul Doumer, 13500 Martigues, spectacle présenté dans la Biennale Internationale des Arts du Cirque /Archaos – Pôle National Cirque Méditerranée

POUR EN SAVOIR +

téléphone 04 42 49 02 00
www.les-salins.net
site de la biennale : www.biennale-cirque.com

 

MASTERCLASS DE JONGLAGE AVEC JERÔME THOMAS

LE MERCREDI 1ER FÉVRIER DE 14H30 à 18H à MARTIGUES, LES SALINS SCÈNE NATIONALE

ce stage est ouvert aux jongleurs professionnels et confirmés

Les inscriptions se font auprès des Salins  :
 par mail à administration@les-salins.net
 par téléphone au 04 42 49 02 01

TARIF : 20€ + UNE PLACE POUR « HIP 127, LA CONSTELLATION DES CIGOGNES »

Le «jonglage cubique» est le nom de la pratique de Jérôme Thomas qui consiste à créer la géographie détaillée de l’espace du corps du jongleur, de son environnement par ses deux aspects «jonglé/non jonglé». C’est l’union entre deux arts bien distincts, mais en même temps très proches : la danse et le jonglage.

En 3H30 nous élaborerons quelques principes fondamentaux du jonglage cubique :
– la position neutre du jongleur
– le jonglage binaire et le jonglage ternaire
– les questions posées par le jonglage à 5 balles en l’air
– une courte étude chorégraphique

Et en dernier lieu
– jongler sous pression : la concentration du jonglage.

crédit Philippe laurençon
crédit Philippe Laurençon

le 2 juillet au 104 à 18H

Jeux de mémoire et d’élastiques, une histoire de « Hic »

De la magie nouvelle « à l’ancienne »
dans le cadre du festival Manifeste

en savoir plus

A – L’IRCAM propose à Jérôme Thomas de participer à l’académie du Festival pluridisciplinaire Manifeste et d’initier un « in Vivo Electro », atelier « work in progress » pour 4 jeunes compositeurs encadrés par un compositeur expérimenté, et confrontés à la composition pour la scène.
B – Jérôme Thomas se saisit de Hic, première partie de Hic Hoc, spectacle de 1995 interprété à l’époque par 4 jongleurs (Martin Schwietzke, Mads Rosenbeck, Philippe (Phia) Ménard, Emmanuel Anglaret), aujourd’hui par 4 jongleuses (Viola Ferraris, Ria Rehfuss, Audrey Decaillon, Florence Huet).
C – Plus qu’une remontée dans le temps, ce retour sur Hic est un acte de création qui convoque magie et pratique jonglistique dans leur brutalité d’exécution, sans vidéo ni décors comme il y a vingt ans, mais avec des signes de notre contemporanéité.
Une écriture avec élastiques, cannes, longues tiges en kevlar, polystyrène, dialogues entre 4 axes en une géométrie variable, un voyage entre lignes et surréel. Visions nées de la cinétique et une magie d’autant plus poétique qu’elle est dévoilée.
D – Ce quartet féminin est la prochaine création de la Compagnie Jérôme Thomas (saison 2017/2018).

Encadrement pédagogique de l’atelier : Jérôme Thomas (circassien), Mauro Lanza (compositeur), réalisateurs en informatique musicale de l'Ircam.
D’après Hic, un spectacle de Jérôme Thomas (1995)
Interprétation jonglage : Audrey Decaillon, Viola Ferraris, Florence Huet, Ria Rehfuss
Musique : stagiaires du programme In Vivo Stanislav Makovsky (Russie), Luca Scapellato (Italie), Guillaume Tiger (France), Seongmi Kim (Corée)
Avec la participation de Bernard Revel, éclairagiste et Emmanuelle Grobet, costumière et accessoiriste.